Lozère Développement et la Maison de l’’emploi s’engagent pour le télétravail.

Le 24 novembre 2010

RTEmagicC_signature_convention_MDE-LD.jpg

Une convention de partenariat a été signée le 18 novembre 2010 entre le Président de la Maison de l’Emploi et de la Cohésion Sociale de la Lozère, Jean-Paul POURQUIER et le représentant de Lozère Développement, Henri BLANC.

Souvent invoqué pour contribuer au développement économique de la Lozère, le télétravail est désormais au centre des préoccupations de la Maison de l’emploi et du centre de ressources TIC de POLeN, animé par Lozère Développement. En 2011, les deux partenaires mettront en commun leurs outils et lanceront une campagne de promotion à travers un cycle de réunions et d’ateliers pratiques.

La première de ces rencontres s’est tenue à POLeN le 18 novembre, en présence de Pierre Morel à l’Huissier, député de la Lozère, rapporteur du projet de loi sur le télétravail et de Xavier de Mazenot, créateur de zevillage.net.

La réunion était retransmise sur Internet, en webconférence, mais l’essentiel des 35 participants était présent dans la salle. Après un état des lieux rapide, les échanges ont donc été riches et les pistes de travail pour développer le télétravail en Lozère nombreuses.

Travail effectué à distance de l’environnement hiérarchique et de son équipe, à l’aide des technologies de l’information et de la communication, le télétravail peut s’exercer à domicile, en déplacement, en télécentre, en réseau… Il est la conséquence et la cause d’innovations dans l’organisation des entreprises auxquelles il apporte de la souplesse et de l’agilité. Il permet aussi d’améliorer les conditions de travail des salariés qui aspirent à une meilleure qualité de vie.

Au plan collectif, les avantages du télétravail sont multiples et le besoin est réel : réduction des gaz à effet de serre, gestion de crise (pandémies, intempéries climatiques, …), dynamisme rural, décongestion urbaine,… La loi et le cadre réglementaire s’adaptent et ne sont plus un frein au développement du télétravail. L’infrastructure numérique évolue elle aussi, comme c’est le cas en Lozère où le Conseil Général s’est engagé dans un programme d’envergure de déploiement du haut et du très haut-débit.

Au plan individuel, il existe cependant des réticences. En effet, le télétravail induit un découplage entre les cadres hiérarchique et spatial : dirigeants et salariés doivent mettre en place une organisation qui concile épanouissement personnel, respect de la vie privée et atteinte des résultats.

Pour observer un véritable essor du télétravail en France, les métiers qui s’y prêtent doivent pourvoir faire évoluer le rapport au travail des salariés et la volonté de contrôle hiérarchique des dirigeants.

La Lozère, territoire attractif par le cadre de vie qu’il offre aux salariés, a une véritable carte à jouer. L’amélioration de la desserte en haut débit et l’assistance technique du réseau des télécentres (POLeN, antennes de la maison de l’emploi, relais services publics,…), contribueront au développement du télétravail. Une expérimentation « 100 télétravailleurs pour la Lozère ! » a été évoquée par les participants en conclusion de la réunion, pour que cette offre de service fasse l’objet d’une communication percutante.

 

Prochaine étape : le 9 décembre se tiendra à POLeN une réunion sur les outils numériques du travail à distance.

Source : 

Lozère Développement