Lozère Développement a coaché des start-up sur le stand de l’INRA au SIA 2014

Le 12 mars 2014

sudlptwitter2

L’incubateur AgroValo Méditerranée a organisé « La Start-up est dans le pré » avec Via Innova et Lozère Développement au Salon de l’agriculture (Paris), du 28 février au 2 mars 2014

Au cœur du salon international de l’agriculture, l’INRA a organisé durant tout un weekend un événement novateur dans le monde de la création d’entreprise. Sept projets de création d’entreprise innovante, ont été accélérés par des équipes constituées d’entrepreneurs confirmés, d’agriculteurs, de chercheurs INRA et Montpellier SupAgro et de spécialistes de la création d’entreprise. Les projets ont eu durant tout le weekend l’extraordinaire possibilité de pouvoir accéder à l’ensemble de leur écosystème à travers les stands du Salon International de l’Agriculture.

Open innovation, crowd innovation, et bon sens paysan

Le concept de l’opération « La Start-Up est dans le pré » a été construit par l’incubateur Via Innova de la Communauté de Communes du Pays de Lunel, qui l’a mis à disposition du réseau Synersud, regroupant les pépinières d’entreprises innovantes du Languedoc Roussillon. L’évènement permettant de lancer des entreprises en milieu rural a d’abord essaimé en Lozère en octobre 2013.

L’opération « La Start-up est dans le pré – Lozère Nouvelle Vie » a permis de détecter et lancer 20 projets dans la région. Du 28 février au 2 mars 2014, l’INRA et Montpellier SupAgro ont repris le flambeau pour proposer un weekend intense autour de projets destinés à l’agriculture, l’environnement et l’alimentation.

Des entrepreneurs bénévoles qui renforcent les équipes de créateurs

Profil twitter de la Startup est dans le pré.

Thomas Le Bars, entreprise ANESTEO coach entrepreneur, Jean-Luc Vallée, Smurfitt Kappa, partenaire

« La Start-up est dans le pré » a permis de fédérer à Paris, une fois de plus, des entrepreneurs bénévoles venant apporter leur expérience aux projets. Les coachs, bénévoles également, ont entouré ces groupes de leurs conseils et attentions.

L’entreprise par l’expérience

Après une présentation des projets et un « marché aux bestiaux » qui a permis aux entrepreneurs de constituer une équipe complémentaire autour d’eux, les candidats ont travaillé tout le weekend entre l’espace de co-working de « Parrainer la Croissance » et le Salon International de L’agriculture. Les coaches de «La Start-up est dans le pré» ont remis en question les idées reçues et accéléré la conception des projets leur faisant gagner « six mois en 24h ».

Des moments forts et théâtralisés : marché aux bestiaux, abattoir, Grand Jury

Samedi soir, sur le stand Sud de France de la Région Languedoc Roussillon a eu lieu « l’Abattoir » : chaque projet est présenté en une minute puis subit le feu roulant des questions les plus déstabilisantes venant des coaches mais aussi des élus et des chercheurs présents. Certains en sont ressortis déstabilisés, d’autres confortés. Tous ont profité de « La Start-up à Saint-Germain-des-Prés » pour décompresser et repenser différemment leur projet…

Revenir aux valeurs et à l’essentiel

Dimanche matin les candidats ont du s’affranchir de leurs prothèses technologiques tel que leur smartphone et autres ordinateurs pour préparer une présentation de cinq minutes sur des panneaux de carton de 1m² mis à disposition par la filiale gardoise de Smurfit Kappa, sponsor de l’évènement. L’ambiance était à la créativité et au peaufinage de l’histoire d’entreprise à raconter au jury final.

Un Grand Jury de start-ups en plein salon de l’agriculture

Dimanche 11h30 les participants arrivent avec le trac devant un jury composé de François Houllier PDG de l’INRA, Alexandre Durain, dirigeant de SOBUZZ, Sébastien OZIOL, directeur de Lozère Développement et représentant le réseau Synersud, Carole Dubruc de Sud de France, Jean-Luc Vallé, Directeur Général de Smurfit Kappa Gallargues le Montueux, Lyes Ghamissou de « Parrainer la croissance », et François Berna Président de la communauté de Communes du Pays de Lunel.

Un palmarès prometteur

Après cinq minutes de présentation, et deux questions du jury par projet, trois futures entreprises se sont distinguées :

  • Coup de cœur du Jury : Angus & Cow, rebaptisé « L’Amour vache » durant le weekend, porté par deux jeunes élèves ingénieurs Agronomes de Montpellier Supagro. Ils s’implanteront en Lozère, grâce à Lozère Développement et la Chambre Régionale d’Agriculture du Languedoc Roussillon, croisée sur le stand Sud de France et l’INRA mettra à leur disposition son savoir-faire en sélection animale via ses équipes de recherche.

Deux projets n’ont pu être départagés et sont donc tous deux vainqueurs de cette édition de « la start-up est dans le pré – SIA 2014 » :

  • Eneo qui a su passer au-delà d’un abattoir très dur et proposer un projet clarifié qui a emporté l’adhésion du jury : une solution de gestion participative, durable et connecté des réseaux d’irrigation avec une promesse d’économiser 30% d’eau. François Tardieu chercheur INRA en Agronomie et Environnement, qui a suivi l’abattoir et le jury final a été « bluffé par les progrès effectués en une nuit ! »
  • Be la mangue : porté par une jeune ingénieure agronome burkinabé diplômée de Montpellier SupAgro également vainqueur du concours « Graine d’Agro 2013 » organisé par Montpellier SupAgro a encore une fois séduit un jury par un projet industriel concret de valorisation cosmétique des noyaux de mangue au Burkina Faso. Elle a trouvé l’habillage marketing du projet pendant le weekend.

Des prix d’accompagnement et d’engagement

Les vainqueurs repartent avec le soutien de SoBuzz pour développer leur réseau et une promesse d’appui par les laboratoires INRA et les coaches professionnels présents bénévolement tout le week-end. Tous repartent avec un projet mûri d’une expérience d’accélération unique. Chacun a été nourri des visions croisées sur son projet, des rencontres sur le salon et de l’intensité du travail qui a fait gagner de nombreux mois de développement.

François Houllier, Président de l’INRA, a remercié les participants et a donné rendez-vous au monde de la création d’entreprise pour une seconde édition l’an prochain.