L’installation de FRANCE RESILLE au Malzieu-Ville confirme l’attractivité du nord Lozère

Le 29 mai 2012

france_resille

Accompagnée par Lozère Développement depuis six mois, l’entreprise devrait créer 10 emplois dès 2012 grâce à un procédé innovant de découpe.

Michel COUDERC, Sophie COUDERC et Robert ALCAMO ont longuement muri leur projet de création d’une unité de fabrication d’éléments métalliques décoratifs et fonctionnels pour le bâtiment, avant de décider d’une installation en Lozère.

La présence d’un centre de formation supérieure aux métiers du traitement de surface dans un bassin de main d’œuvre orienté vers l’industrie, la proximité directe de l’A75, un coût de l’immobilier attractif, des aides à la création et un accompagnement global du projet, ont pesé dans la décision d’implantation.

Depuis la première rencontre avec Lozère Développement en novembre 2011, à l’occasion d’un salon professionnel, le projet s’est construit pas à pas. La commune du Malzieu-Ville a joué un rôle déterminant, pour identifier et rendre disponible un bâtiment de près de 1000 m² entièrement rénové. L’avancement du projet est ensuite passé par la réalisation d’une étude de marché, financée avec le soutien de la Région Languedoc Roussillon.

La création ex-nihilo d’un outil industriel demande de financer des investissements mais également de rassembler suffisamment de fonds propres pour amorcer la production. Besoin d’autant plus grand que l’entreprise FRANCE RESILLE s’est engagée dans un programme de Recherche et Développement qui mobilise les compétences de plusieurs partenaires techniques pour élaborer une gamme de brises soleils, d’éléments décoratifs et de fermeture pour le bâtiment, particulièrement innovants. Au-delà du design et des nouvelles fonctionnalités qu’offriront les portails ou les clôtures produits par l’entreprise, son modèle économique repose sur un process à commande numérique et sur des technologies utilisées dans l’aéronautique pour leur précision et leur fiabilité.

Le programme de développement a reçu le soutien du fonds CREALIA, à hauteur de 60 000 €. Ce prêt d’honneur vient compléter l’apport des fondateurs et d’une douzaine d’investisseurs privés de Provence Business Angels, pour atteindre les 550 000 € du plan de financement. Le Conseil Général de la Lozère a également été sollicité pour mobiliser une aide à l’investissement productif.

Par ailleurs, le fonds de revitalisation mis en place par l’entreprise 3A, l’Etat et le Conseil Général de la Lozère, sera mobilisé sur ce projet. Le Comité Technique sera amené à se prononcer en juillet 2012. Enfin, la Chambre de Commerce et d’Industrie et Lozère Initiative instruisent la procédure NACRE de ce projet.

L’entreprise doit encore faire la preuve de son marché, même si l’étude et les premiers contacts commerciaux sont prometteurs. Pendant les premiers mois d’activité, les acteurs locaux, coordonnés par Lozère Développement et déjà tous mobilisés autour de ce projet, resteront aux côtés des trois fondateurs, nouveaux arrivants, pour intégrer l’entreprise dans le tissu économique et institutionnel local et faciliter leurs premières démarches.