Éco-matériaux : la Lozère se construit, durablement

 

Une nature généreuse

> un environnement propice à la valorisation des matériaux et des éco-matériaux.

Un atout économique essentiel pour le département dû à des ressources naturelles diverses et abondantes. Les débouchés sont nombreux et sont créateurs d’activités et d’emplois locaux.

Des filières diversifiées

Bois et ses dérivés, bâtiment (construction, rénovation, isolation…), bois-énergie, matériaux naturels, nouveaux matériaux, artisanat (ameublement, art…), traitement des déchets, recyclage, éco-conception…

La collecte et le tri des déchets ménagers sont particulièrement bien organisés dans le département.

Les opportunités de valorisation sont nombreuses et de nombreuses applications ont déjà été développées (énergie biomasse, biomatériaux…).

dechet

Le patrimoine naturel riche

Sous-sols rocheux aisément exploitables, grandes forêts denses et aux essences diversifiées, ensoleillement important, ressources abondantes en eau, cultures et végétaux naturels…

Chiffres-clés

234 000 ha de forêt

Taux de boisement : 45 % du territoire > un capital forestier estimé à 24 millions de m³.

Plus de 100 entreprises artisanales et indstrielles lozériennes dans la filière bois

1 artisan pour 32 habitants  : une économie présentielle renforcée par le tourisme.

La pierre et les minéraux

La Lozère dispose d’une grande diversité de roches.

Granit >exploité dans le nord du département, en Margeride et dans le massif du Mont Lozère.
Basalte > extrait en Aubrac, territoire volcanique.
Schistes > fréquents dans le Sud (Cévennes).
Grès rouges > région du Malzieu et de Saint-Alban-sur-Limagnole.
Calcaires > causses, vallée du Lot et du Tarn.

Abondance de forêts

 Le bois est une ressource abondante en Lozère.

234 300 ha de forêt >45 % de la superficie du département. L’espace forestier augmente de 500 ha par an.

Essences principales > pin sylvestre (particulièrement en Margeride). hêtre, épicéa et châtaignier.

Une grande variété d’essences est valorisée dans le bois d’œuvre (construction), l’emballage et l’ameublement.

Le secteur génère environ 2 000 emplois.

La Mission Bois-Énergie des CCI de la Lozère et du Gard soutient des projets d’installation de chaufferie automatique à bois.

Zone d'activité de Saint-Privat de Vallongue spécialisée dans le traitement du bois

Déchets : la Lozère à la pointe

Le traitement des déchets ménagers et industriels est un secteur à la pointe par son organisation en Lozère. Une filière dans laquelle s’implique le Département par le biais d’un programme de maîtrise des déchets, conventionné avec l’ADEME.

Quelles productions ? Quels services ?

 Bois de chauffage, granulés de bois (pellets), bois de construction, charpentes, mobilier urbain, palettes, glissières de sécurité, parquets, pierres de construction, mobilier, énergie, tri et traitement des déchets, plastique, emballages…

Bois énergie : la Lozère innovante

 Née en 2006, la société Bio Énergie Lozère a assuré la maîtrise d’ouvrage de la construction de l’usine de cogénération à Mende. Depuis 2009, elle produit électricité et chaleur à partir de bois et de granulés de bois. La Lozère offre un potentiel d’exploitation de biomasse conséquent, exploité également par COGRA 48, pionnière dans ce secteur.

cogénération

Quelques références sur le territoire

  • Environnement Massif Central – CHIMIREC Massif central : tri des déchets, valorisation de matière à travers notamment une gamme de plastiques recyclés
  • Engelvin Bois Moulé : pièces en bois moulé pour l’industrie et la construction
  • Technipierre : mobilier urbain, pierre ornementale, design de la pierre

L’enseignement supérieur dans le secteur

  • BTS Gestion et Maîtrise de L’EAU (Gémeau) – LEGTA à La Canourgue
  • BTSA Gestion Forestière – École forestière de Javols
  • Lycée Émile Peytavin – Mende : Conception et réalisation d’installations photovoltaïques.
  • École des Mines d’Alès : pôle d’enseignement de recherche dans le génie de l’environnement et des risques industriels et naturels – Laboratoire LGEI
  • DPLG d’architecture – École nationale supérieure d’architecture de Montpellier
  • Masters et DEA sur les énergies renouvelables – Université de Montpellier et Perpignan