Assemblée Générale de Lozère Développement – 27 juin 2016

Le 28 juin 2016

AG-photo1

Lozère Développement réunissait son Assemblée générale le 27 juin 2016 pour dresser le bilan de son activité en 2015 et présenter un point d’étape des actions engagées en 2016.

Après avoir démontré qu’un outil souple et réactif permet de s’adapter aux besoins d’ingénierie en développement des acteurs du territoire, la Présidente de l’agence, Sophie PANTEL, également Présidente du Conseil départemental de la Lozère, a expliqué les évolutions qu’elle a souhaité apporter à cet outil en 2015 pour l’adapter à un environnement changeant.

L’adoption de la loi sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République – NOTRe – en août 2015, demande en effet à l’agence de poursuivre sa transformation en 2016.

Le bilan très positif de son action démontre la nécessité pour les territoires ruraux d’être dotés d’outils d’ingénierie dédiés au développement des entreprises.

1/ En 2015, Lozère Développement a confirmé son intégration dans des stratégies régionales de développement.

L’association s’est inscrite en 2015 dans les démarches régionales engagées pour le développement économique des territoires.

  • Eligibilité au Service d’Intérêt Economique Général – SIEG – « Accompagnement à la création d’entreprise » mis en place par la Région, notamment pour que les membres du réseau Synersud bénéficient de financements européens et régionaux pour cette activité à caractère économique.
  • Mobilisation du FEDER au titre de l’Axe « Entrepreneuriat et Innovation » de la Stratégie de spécialisation intelligente – 3S- de la Région.

Ces dispositifs permettent à Lozère Développement d’être financée à hauteur de 46% par des ressources extérieures au département, principalement les Fonds Européens.  La reconnaissance de l’action de l’agence s’est également renforcée dans les réseaux régionaux (Synersud, Invest Sud de France, Transferts LR, URSCOP,…).

2/ En 2015, l’organisation de l’agence a évolué pour tenir compte d’un nouvel environnement réglementaire

  • Un plan d’action articulé en trois axes pour organiser des natures d’intervention très différentes.

Axe 1 – Des missions de développement territorial.

Il s’agit de missions d’intérêt général confiées par le Département. Lozère Développement joue un rôle majeur de coordination des acteurs locaux du développement économique dans les projets d’implantation d’entreprise en Lozère. L’agence est également un acteur de l’attractivité territoriale. Ses actions de prospection d’investisseurs, d’entrepreneurs et d’innovateurs passent par de nombreux canaux. Elle met cette expertise au services des territoires.  

Axe 2 – Accompagnement de projets

L’accompagnement des projets détectés est savoir-faire partagé avec un réseau local, notamment les Chambres Consulaires avec lesquelles Lozère Développement collabore dans tous les cas. Cette complémentarité est exemplaire.  

Lozère Développement se charge de l’accompagnement des projets exogènes à potentiel et des projets de création d’entreprise innovante. L’agence anime également la pépinière d’entreprises innovantes POLeN et le réseau des résidences d’entreprises RELIER.

  • Une ouverture plus large aux acteurs socio-économiques

Le Conseil d’Administration de l’agence, renouvelé en 2015, a souhaité mettre en place d’un Comité Exploration, Emergence, Evaluation – C3E. Ce comité est co-présidé par le Département et les Chambres Consulaires.
Pour le Département, Laurent SUAU et Patricia BREMOND sont chargés de son suivi.

Ce comité est aussi le fruit de la collaboration, en 2015, avec la Fabrique des Territoires Innovants qui contribue à renouveler les méthodes de travail de Lozère Développement, en les rendant plus participatives.

  • La mise en place de conventions avec les Communautés de Communes

Cette démarche permet de renforcer l’ancrage des projets dans les territoires par une meilleure collaboration en amont de leur détection. Elle préfigure la future gouvernance de l’agence qui devra donner une part plus importante aux communautés de communes. En 2015, la Communauté de Communes du Gévaudan a été la première à signer cette convention avec l’agence. La démarche sera poursuivie en 2017 dans un nouveau cadre partenarial élargi à la Région.

3/ Un bilan qui confirme l’efficacité de Lozère Développement sur son cœur de métier

L’agence se distingue par la multitude des initiatives qu’elle lance ou qu’elle accompagnement dans le domaine du numérique, de l’innovation et de l’implantation d’entreprise.

En 2015, 48 projets d’entreprise ont été évalués dont 12 nouveaux sont entrés en accompagnement.

31 projets ont été accompagnés. Soit un total de 67 projets travaillés dans l’année.

Ces entreprises et ces projets représentaient 67 emplois au 31 décembre 2015, et potentiellement 175 emplois à 3 ans.

Ces projets sont d’une très grande diversité.

Il peut s’agir de startups très innovantes, comme AETHERIS, qui a été en 2015 le premier projet lozérien lauréat du concours national de l’innovation porté par le Ministère de la Recherche et BPI-Innovation (concours I-Lab).

Il s’agit aussi, à l’opposé, de projets industriels à potentiel, comme le fût FRANCE RESILLE et comme l’a été ESSENCIAGUA en 2015, dont le nouveau bâtiment s’achève en ce mois de juin 2016.

Entre ces deux types de projets particuliers et rares, d’autres projets économiques plus conventionnels illustrent la capacité de l’agence à accompagner les mutations économiques auxquelles les territoires ruraux doivent se confronter, au même titre que les métropoles.

Source : http://lozere-developpement.com